• Investir en LMNP
  • Financement immobilier
  • Valoriser son bien immobilier
  • Annuaire immobilier

Achat immobilier neuf

Quand se procurer un logement neuf rime avec un investissement sur plan, cela se nomme un VEFA (Vente en l’Etat Futur d’Achèvement). Quelques mois sont susceptibles de se passer entre la réservation du bien et sa livraison mais le jeu en vaut la chandelle avec au bout du parcours la garantie d’un bien répondant aux dernières normes d’isolation avec des pièces et des équipements conçus pour apporter un maximum de confort.

Étape n°1 : anticiper son budget

Prévoir un budget précis est la garantie d’un investissement réussi et il est facile de le définir pour le neuf. Pour le prévoir, il faut tenir compte du prix d’achat, des frais de notaire (entre 2 et 3%) et des frais bancaires. Pas besoin de prévoir un budget travaux, juste accessoirement un budget agencement et décoration.

Étape n°2 : rechercher un bien immobilier neuf

Le plus simple est de faire appel à un promoteur qui disposera de biens qu’il est en train de bâtir ou un commercialisateur de votre région qui fera appel à tous les promoteurs. Par exemple, sur la région toulousaine www.acheter-neuf-toulouse.com regroupe tous les programmes immobiliers neufs sur Toulouse

Le choix final sera déterminé avec l’aide de plans qui permettront de visualiser les constructions, leur volume, les agencements ainsi que la qualité des matériaux utilisés pour celle-ci.

Immeuble

© Kermarrec Habitation

Étape n°3 : signer le contrat de réservation

Le choix ayant été fait, le contrat de réservation (ou contrat préliminaire) peut être signé avec un représentant du promoteur ou commercialisateur. Ce contrat précise l’ensemble des prestations proposées détaillées avec son prix, sa date de livraison et la date à laquelle il sera signé chez le notaire. Un dépôt de garantie égalant 5% du prix du bien sera réglé par le futur propriétaire le jour de la signature.

Étape n°4 : financer son projet immobilier neuf

Le financement d’un bien immobilier neuf ou ancien est une étape décisive pour son acquisition. Le courtier ou le banquier sont là pour mettre en place et construire ce financement et il est judicieux d’en consulter plusieurs pour bénéficier de clauses des plus intéressantes avec des taux les plus bas.

Étape n°5 : passer chez le notaire

Le contrat de réservation signé, il faut compter entre 3 et 6 mois pour signer l’acte de vente chez le notaire. En ce qui concerne un investissement dans le neuf, on le nomme VEFA (Vente en l’État Futur d’Achèvement), l’acte est envoyé par le promoteur au minimum un mois avant la signature chez le notaire. Le détail du logement, le crédit, la garantie d’achèvement ainsi que l’échéancier des paiements y sont stipulés.

studio

© Kermarrec Habitation

Étape n°6 : payer son logement neuf

Le paiement concernant un achat sur plan se réalisera selon le déroulement des travaux. A chaque étape, le futur propriétaire sera informé par le promoteur par courrier de la demande d’un nouveau versement. Il est calculé de cette façon : 35% à l'achèvement des fondations, 35% à l’achèvement des gros œuvres, 25% à l’achèvement de la construction, 5 % à la remise des clés Dans le cas où 5% ait été réglé lors de la réservation, 30% seront demandés à l’achèvement des fondations.

Étape n°7 : visiter son bien

Le futur acquéreur ne peut se rendre sur les lieux de son futur logement comme bon lui semble pendant la durée des travaux à cause des règles de sécurité. Mais le promoteur peut mettre en place des visites pour avoir une vision des lieux au début des travaux et dès que les espaces commencent à être définis pour relever ainsi des malfaçons potentielles et poser des réserves qui pourront être levées après prise en charge et traitement des malfaçons par le constructeur.

Étape n°8 : prendre ses clés

Pour la remise des clefs, le futur acheteur doit faire particulièrement attention aux potentiels défauts de conformité et de construction et des vices cachés en faisant le tour de son futur bien et en observant certains points précis comme par exemple des fuites d’eau potentielles ou des problèmes de ventilation. Pendant 10 ans après l’installation il est envisageable de demander des réparations avec la garantie du parfait achèvement et la garantie décennale.

Top